Comité des fêtes de Carrières-sur-Seine

XVIIIeme siècle (avant la Révolution)

1724 - La misère du peuple
Carrières fut attaqué par une terrible maladie. Les registres paroissiaux de Houilles signalent que le 13 juin 1724 : « le village de Carrières-Saint-Denis, étant attaqué d'une maladie extraordinaire qui enlevait trois à quatre habitants par jour (...) ».

1728 - Séparation Carrières et Montesson
En 1728, lors de la pose de la borne séparant la seigneurie de Carrières et celle de la Vaudoire, le Procureur demande au maçon de sceller une autre borne pour marquer la séparation entre Carrières-Saint-Denis et Montessson, l'ancienne borne entre ces deux seigneuries ayant été enlevée.

1776 - Carrières est rattachée à Saint-Denis
Carrières-Saint-Denis est au XVIIe siècle une paroisse, un territoire sur lequel un curé, un pasteur exerce son ministère.
Ainsi, à la veille de la Révolution, Carrières-Saint-Denis est une paroisse de la Généralité de Paris et une terre attachée à l'Abbaye et à la Manse Conventuelle de Saint-Denis.

1788 - Supplique au Roi
Les habitants de Carrières ont envoyé une supplique au Roi pour se plaindre des ravages causés dans leurs cultures et principalement dans les vignes par des chasses royales et par les armées.
En ces temps de misère, les ravages des récoltes provoquent facilement la colère des villageois.

référence : site de Carrières sur Seine.